Secrets d’Afrique – les huiles et beurres végétaux

Hello ladies,

Comme moi, je suis sure que vous êtes nombreuses à vous poser des questions sur les huiles africaines dont on nous vante les mérites dans de nombreux produits. Des noms que je n’avais jamais entendu, huile de neem, huile de baobab, huile de moringa, huile d’abyssinie. Je n’ai pas pu m’empecher de mener ma petite enquête. J’ai donc interrogé « nos anciens » de différents pays. Oncles et tatas du sénégal et du Congo, voisins Peuhl, bambara et Maure, collègues camerounaises, belles mères béninoises… J’en passe.
A chacun j’ai présenté le nom de ces huiles, leur ai demandé s’ils les connaissaient et surtout si les femmes de leurs pays ou ethnie les utilisaient pour l’entretien de leur chevelure. Je vous ai aussi demandé à vous lectrices, de faire de même et voici les résultats : vous verrez, ils sont surprenants !

Number 1 : Beurre de karité (afrique de l’Ouest)
On le connait celui là, pas la peine de s’épancher la dessus, celle qui n’a pas de karité dans sa routine, qu’elle me le dise, je lui dis chapeau!
Sachez néanmoins que le beurre de karité peut être blanc ou tirer vers le jaune, selon la récolte. Pour ma part, je ne vois pas trop la différence entre les deux sur mes cheveux.
Number 2 : Huile de palmiste (afrique centrale)
A ne pas confondre avec l’huile de palme (l’orange-marron de la sauce graine). L’huile de palmiste est celle obtenue par broyage de la coque de la noix et non de sa pulpe.
On m’a bien confirmé son utilisation, au Congo (chez mon père), au Cameroun et même au Sénégal. En revanche, elle n’est jamais utilisée telle quel mais incorporée dans la préparation de notre savon noir.
Cette huile fait des miracles sur les cheveux.  Elle exfolie en douceur la peau et les cheveux grâce à sa forte teneur en acide gras saturés.
Par contre, attention, elle sent très fort!!!
Fruit du Baobab appelé Pain de Singe
Number 3 : Huile de Baobab (Sénégal/ Mali)
L’arbre à palabre est un véritable arbre de vie. Avec les feuilles, on prépare une sauce verte qui accopagne le couscous de mil, en wolof, on l’appelle le « lalo ». Avec les fruits, on fait un jus que vous avez certainement déjà bu si vous connaissez des Sénégalais, le jus de bouille.
Quand j’ai parlé d’huile de baobab, mes tantes ont explosé de rire! Elles m’ont demandé si je voulais me transformer en marabout! Vous l’aurez compris, l’huile, extraite des graines du baobab, est principalement utilisée en médecine traditionelle, notamment pour réaliser des massages (elle a de vraies vertues décontractantes et surtout elle pénètre très facilement la peau). Grâce à sa teneur en acides gras essentiels, est une huile très protectrice, nourrissante, assouplissante, hydratante, apaisante et régénérante. Elle préserve également la peau d’un vieillissement prématuré et prévient l’apparition des rides. Le dosage de cette huile est apparement très important pour en retirer le maximum de bénéfices.

Number 4 : Huile d’Abyssinie
Quand Klorane m’a invitée à leur soirée de présentation de leur nouvelle gamme, je me suis tout de suite posée la question : Mais en Ethiopie là bas, est ce qu’elles utilisent cette huile pour les cheveux? Je l’ai posée au chef de produit chez eux et il m’a dit qu’il n’avait pas constaté d’usage de cette huile à des fins capillaires. Effectivement, en faisant mes petites recherches, je suis tombée sur ce bouquin {merci google books}. « Cette huile est principalement utilisée industriellement comme lubrifiant et agent de refroidissement »…. »En Ethiopie, les fruits sont utilisés en médeine traditionnelle pour soigner les morcures de sepent. les feuilles sont mangées au Kenya »

Number 5 : Huile de Carapa, Andiroba ou Touloucouna
Cette huile là, c’est ma maman (du Sénégal) qui m’en a parlé la première fois. L’huile de Touloucouna est une huile super amer qui, vous serez surprise de l’apprendre, a servi pendant longtemps pendant la fabrication du Savon de Marseille. C’est pour ça que nos papas et nos mamans utilisaient le savon de marseille quand on était petits. Certes les savonneries étaient à Marseille mais les huiles venaient bien de chez nous. Une huile donc qui fait des merveilles sur les cheveux non pas pure, mais integrée dans la composition des shampoings et des savons. Vous pouvez donc l’ajouter à votre shampoing habituel et vous verrez tout de suite la différence (et ça je vous le garantie sur facture). Elle est également utilisée dans le traitement de l’acné. Cette huile magique devient rare malheureusement, mais on peut trouver sa cousine de Guyane chez Aroma Zone { le lien ici}. A lire aussi, cette étude interessante pour savoir où se la procurer {ici}

Avez vous d’autres huiles ou beurre sur lesquels vous souhaitez apprendre des choses? D’autres régions du Monde peut être?

A votre dispo, j’adore faire ça!

Be beautiful

Clarisse aka Bellebene

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s