5 conseils pour faire pousser le cheveu afro

Ahhhhhh la croissance ! Ahhhhh faire pousser les cheveux!! Je ne pense pas qu’il existe une femme noire sur terre qui ne se soit pas demandée comment faire pousser ses cheveux, et vite (tu comprends je me marie dans 3 mois, j’ai besoin de gagner 12 cm !!!).

Bon, blague à part, j’ai vu des choses qui m’ont littéralement faite HURLER et je me suis dit qu’il était temps de casser certains mythes et de donner, enfin, des conseils efficaces.

1. On commence son programme croissance par un check up chez le doc

Pour vérifier si vous avez des carences en fer, magnésium, vitamine D qui sont des vitamines et sels minéraux indispensables à la pousse d’un cheveu sain et fort. Vérifiez également que vous ne souffrez d’aucun dérèglement hormonal. Ils peuvent avoir une influence sur la vitesse de pousse ainsi que sur la santé de vos cheveux.

fruit-428057_1280

 

2. On arrête de faire la cuisine dans sa salle de bain et on commence, vraiment, à surveiller son assiette

Avoir des cheveux en bonne santé, cela passe forcément par une alimentation équilibrée. Ne vous étonnez pas d’avoir les cheveux qui tombent ou ne poussent pas au rythme que vous souhaitez si votre alimentation se résume au grec d’en bas, au kfc et au mcdo. Quand je dis d’arrêter de faire la cuisine dans sa salle de bain, c’est parce que j’insiste vraiment sur le fait que l’avocat, l’oeuf, l’ail et l’huile d’olive que vous vous empressez de mélanger pour faire un masque maison pourrait être tout aussi efficace si vous faisiez une bonne salade avec !

PRODUIT-MIRACLE

3. Le produit miracle n’existe pas, tout comme les techniques révolutionnaires

Donc les macérats au piment, les « reverse method » où on se met à faire le poirier pour soit disant « accélerer la circulation sanguine », les mélanges à l’ail qui ne font que faire fuire vos maris, enfants, voisins, collègues et autres…. Cela ne sert pas à grand chose!

En revanche, pour accélerer la circulation sanguine, rien de mieux que des massages stimulants en profondeur et en surface. Cela permet de favoriser l’apport de nutriments dans le bulbe pilleux et favoriser la production de kératine.

4. On se fait aider avec des compléments alimentaires

Que l’on choisit non pas parce que la dernière star les a plébicités, mais en fonction de ses besoins, de ses éventuelles carences et de son état de santé général. Ce qui est sur, c’est que la présence d’acides aminés soufrés (cystéine, méthionine en particulier) sont fondamentaux dans le processus de pousse. Recherchez les dans votre prochaine cure. D’ailleurs, l’automne et le printemps sont des saisons idéales pour commencer.

a048d-blackyoga

 

5. On détresse

Oui, on élimine le stress de sa vie et de sa tête en particulier ! On fait du sport, on profite de sa famille, on va à la piscine, on fait du yoga… Le stress est d’un des premiers facteurs de ralentissement de la pousse des cheveux!

Je sais que ces conseils peuvent paraitre d’une trivialité déconcertante, et pourtant, ils m’ont permis de gagner en longueur sans y faire spécialement attention. Autre point important, beaucoup d’entre nous nous focalisons sur la pousse lorsque notre véritable problème se situe au niveau de la casse. Mais ça, on en parlera très très prochainement.

Y’en a-t-il parmi vous qui ont déjà testé ces conseils? Dites moi ce que vous en pensez 😉

Prenez soin de vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s