3 conseils pour s’aimer avec les cheveux courts

J’ai reçu un e-mail de Stéphanie il y a quelques jours. C’est une jeune maman de 3 enfants qui a décidé de couper ses cheveux et qui regrette amèrement sa décision. Elle ne se sent plus belle, plus féminine. Elle se sent moche. Ses cheveux lui manquent.

Cette phase d’inconfort avec ses cheveux courts, on la connaît toutes à un moment de nos vies. Que cela soit parce que notre coiffeur à loupé notre coupe de cheveux ou parce qu’on a décidé de revenir au naturel et que le big chop est arrivé plus tôt que prévu.

S’aimer avec les cheveux courts est d’autant plus difficile que les canons de beauté féminine  sont à l’opposé et que cheveux courts riment bien souvent avec masculinité.

On dit bien coupe à la garçonne, comme si la féminité était proportionnelle à la longueur de ses cheveux. Il y aussi, pour une partie d’entre nous (et des hommes qui nous entourent), il faut le dire, la question epineuse de l’orientation sexuelle. L’imaginaire populaire associant bien souvent les homosexuelles à des coupes courtes. Il faut donc une sacrée dose de confiance en soi pour se dire femme, féminine, hetero et sexy et porter les cheveux courts.

Comme vous le savez peut être, j’adore avoir les cheveux courts. Laisser mes cheveux au delà d’une certaine longueur est une véritable torture. Dès que mes cheveux atteignent la longueur des épaules (et des fois bien avant cela), je suis obligée de cacher mes ciseaux dans la maison. Sinon telle Édouard aux mains d’argent, je coupe tout et je me sens à nouveau moi et libre.

Pour moi les cheveux courts sont synonymes de liberté, de force et de confiance en moi. Je trouve que c’est en fait la coupe qui correspond le plus à ma personnalité. Un de mes meilleurs amis dit de moi en rigolant que je suis une rebelle. J’accepte. Je me rappelle aussi d’une phrase d’Amber Rose – qui n’est certes pas un de mes modèles dans la vie – mais qui a au moins le mérite d’avoir une confiance en elles à toutes épreuves (tout du moins d’apparence).  Elle disait dans une interview dans le magazine Vibe (je crois) qu’elle n’a pas besoin de cheveux pour se sentir belle. Je dirai pour ma part que je n’ai pas besoin de cheveux LONGS pour me sentir belle, même si, ne nous voilons pas la face, il y a des hauts et des bas. Ma soeur pourrait vous écrire un pavé entier sur mes états d’âme capillaires qui aurait pour titre « Comment se faire casser les pieds par sa soeur avec ses envies de changements de tête ». J’oscille entre l’envie de très longues tresses, d’un carré flou et ma fameuse coupe courte. Quand j’ai les cheveux trop courts pour me tresser et que je commence à saouler tout le monde et moi en premier, voilà la recette que j’emploie, et je la partage avec vous aujourd’hui.

 

Quelques liens utiles :

Mon album Short Hair Dont Care sur Facebook

Mes inspirations aux cheveux courts sur Instagram

@preciousleexoxo, @evamarcille, @lupitanyongo,@colouredbeautiful, @msvcharles (les 2 dernières il faudra scrawler un peu car elles laissent désormais pousser leurs cheveux)

 

Et si on s’inspirait ensemble?

Cette semaine, sur mon instagram, je ferai la part belle aux cheveux courts avec le hashtag #belleavecmescheveuxcourts et partagerai toutes mes inspirations avec vous. N’hésitez pas à poster vos photos inspiration également 😉

Et vous de votre côté, comment vivez vous (ou avez vous vécu) le fait d’avoir les cheveux courts? Libération totale? Up & Downs? Ou regret? Quels conseils donneriez vous à Stéphanie ou à celles qui ont peur de se couper les cheveux?

J’ai hâte de lire vos commentaires !

 

 

 

 

7 commentaires sur « 3 conseils pour s’aimer avec les cheveux courts »

  1. Super cette vidéo et ton dernier poste sur le faite de pas ce brader.
    Rien à voir avec les cheveux mais je traverse une période de vague à l’âme et tes mails me font du bien comme le soleil de ce jour même si je les applique pas lol alors MERCI!!

    J'aime

  2. c’est une étape pas très évidente au début , le changement est parfois brutal mais le coté pratique prend souvent le dessus et avec le temps on s’habitue et au final on finit par les aimer ces cheveux courts

    J'aime

  3. Bonjour Clarisse,

    Merci beaucoup pour cette vidéo très positive !
    Si je peux me permettre, je trouve que les cheveux courts te vont à ravir.
    Moi je n’ai plus les cheveux courts, mais tes conseils sont bons à appliquer, tout simplement pour accepter le côté versatile du cheveu crêpu.
    Selon moi, rien que d’avoir une inspiration peut déjà beaucoup aider. Quand j’ai « big chopé », il y a 12 ans, c’est une blogueuse qui m’a donné envie d’assumer la vraie nature de mes cheveux, sur le long terme.
    Plus tard, j’ai trouvé d’autres sources d’inspiration sur youtube, pour atteindre mes objectifs capillaires (lol). Mais pourquoi pas, comme tu dis, s’inspirer de célébrités aussi…
    C’est bizarre, mais je pense de + en + souvent à couper mes cheveux car j’ai l’impression que le temps passé à prendre soin d’eux, équivaut à autant de minutes/d’heures en moins pour m’occuper des autres aspects de ma beauté (manucure, pédicure, soins de peau, etc.). Suis-je la seule dans ce cas ?!

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour,
    J’ai toujours eu les cheveux courts ou très courts. Je n’ai aucune patience ni pour les soins ni pour attendre que ça pousse. Alors courts. Il est vrai que parfois je déprime avec tous ces challenges , ces lengh check, ces T; Thirts hairevolution…
    Paraît que ça me va très bien alors…

    J'aime

  5. Bonjour Clarisse,

    Ton article est très intéressant j’ai adorée le lire, moi aussi j’ai les cheveux courts ou du moins par rapport au shrinkageils m’arrivent au niveau du cou. Cela fait 3 ans que je suis de retour au naturel et ma grande erreur à un certain moment a été de me comparer à d’autres filles aux cheveux beaucoup plus long. Je ressentais une sorte frustration au niveau de ma longueur vis-à-vis d’autres personnes qui étaient revenue au naturel depuis seulement 1an et qui avaient les cheveux plus longs que les miens. Aujourd’hui je n’ai plus cette frustration car en faisant des recherches sur le net j’ai pu découvrir des milliers de femmes au cheveux courts, magnifiques et j’ai arrêter de me comparer aux autres. Merci pour ton travail au quotidien ça aide beaucoup ❤ Maité

    J'aime

  6. Quel bel article! Sincèrement, merci.
    En ce qui me concerne, je suis une femme de challenge, de défi. À mes 18 ans, alors que toutes les filles autour de moi avaient soit les cheveux longs, soit des tissages, j’ai décidé de prendre tout le monde de court. Je me suis fait tondre – même pas couper haha – les cheveux par un ami de mon père. Et ça a été la révélation. Je me suis trouvée tellement belle comme ça. Je redécouvrais mon visage, mon corps. Je ME redécouvrais tout simplement. C’était fabuleux.

    Entre temps, mes cheveux ont poussé. À chaque fois, je me dis que je ne me les recouperai plus et je finis toujours par céder car j’aime me voir les cheveux courts. Histoire de length check-là ne me concerne même pas. Ça ne me fait absolument rien, à vrai dire car j’ai la ferme assurance que la féminité ne passe pas nécessairement par le fait d’avoir les cheveux longs. J’ajouterai même que j’ai une confiance en moi telle que je crois que je suis une belle personne, avec ou « sans » cheveux.

    Jusqu’à présent, je ne regrette pas d’avoir franchi le pas.

    PS: désolée pour le pavé, j’étais inspirée!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s