4 conseils pour un cuir chevelu douloureux

Hello les belles,

J’espère que vous allez bien.

Ce matin, j’ai reçu un commentaire sur le blog au sujet d’un article écrit il y a un moment sur les démangeaisons. Nous sommes nombreuses à souffrir d’un cuir chevelu sec et sensible. Ce n’est plus mon cas, mais cela l’a été. Défrisage, tresses, tissage, objectivement, il fut un moment de ma vie où mes cheveux n’étaient que des supports à extensions et produits chimiques en tous genres. Je ne prenais pas du tout soin de mon cuir chevelu. Sauf que j’ai eu deux épisodes (ou 3 memes en y réfléchissant), particulièrement traumatisants dans ma vie capillaire.

  • Le premier, à 13 ans, en voulant faire un Curl. La coiffeuse a été tellement douée que j’ai eu mon cuir chevelu littéralement brulé. Ma mère a passé 1 mois à me soigner mon cuir chevelu à coup de beurre de karité, de vaseline et de shampoing pour me réparer le cuir chevelu. En plus de n’avoir rien d’un curl, je me suis retrouvée avec la moitié de longueur en moins et le cuir chevelu sensible pendant plusieurs mois
  • Le second, c’est cette invention horrible du tissage à la colle. J’en étais une aficionado de mes 19 à mes 20 ans. Deux années à enchainer tissage sur tissage pour avoir l’air d’une fille de clip US au tissage impec, coupe carrée tout tout. Sauf que sans le produit dissolvant pour enlever la colle, et bien on arrachait nos cheveux, redéfrisions par la suite. Une horreur qui m’a beaucoup fragilisé le crane. C’est là que j’ai d’ailleurs commencé mes premières coupes courtes.

4096248

  • Le troisième, c’est cette folle idée d’allée me faire un tissage à Chateau d’eau, chez une coiffeuse inconnue des services, et une coupe que moi même je ne maitrisais pas (oui je fait partir de celles qui disent à la coiffeuse comment placer la tresse pour un tissage, les relous, oui oui). Bref, je voulais une frange. Avec un tissage semi ouvert. La go a tellement tiré les nattes couchées et le fil que je me suis retrouvée avec le milieu du crane en sang. Impossible de fermer l’oeil (trop tiré sur les côtés), ni de poser la tête de quelque coté que ce soit pour dormir. J’ai enfin ouvert la porte d’un dermatologue qui m’a donné un traitement cicatrisant. Sans mentir, cet épisode remonte à 2006, il m’a fallu 2 ans pour mon cuir chevelu se remette de cette sordide affaire.

Tout cela pour vous dire que prendre soin de son cuir chevelu est essentiel et que nous femmes noires, avons intériorisé l’idée qu’il faut souffrir pour être belle. Que la douleur fait partie du processus et que bon…. oh ‘t’es pas la première, t’es pas la dernière hein’, ‘oh ma chérie c’est comme ca heiiiiin ». Loool.

Bref, voici mes quelques conseils pour limiter les dégâts

  • Allez voir un médecin. Un dermatologue de préférence et votre généraliste si vous n’avez pas de dermatologue sous la main. Je prévois de faire un annuaire que je mettrai régulièrement à jour et qui sera sur une page spécifique bien visible sur le site. Si vous avez dores et dejà des noms de spécialistes à recommander, n’hésitez pas à les mettre en commentaire de ce post pour que je puisse les y faire figurer. Valable où que vous soyez dans le monde d’ailleurs, c’est un problème mondial. Il est important de voir le dermatologue pour connaitre la source de la douleur (coiffure fragilisante, mycose, démangeaisons…) et trouver un traitement adapté.
  • Soyez gentille avec vous même. Non il n’est pas nécessaire de souffrir pour être belle. Au contraire, se sentir belle empêche parfois de souffrir de certains bobos de l’âme et du coeur. Je le dis régulièrement, prenez soin de vous.

 

  • shea-butter-and-shea-nutsFaites cicatriser la peau. Pour cela, le gel d’aloe vera et le beurre de karité sont excellent pour restaurer l’elasticité de la peau et favoriser la cicatrisation. Massez gentiment le cuir chevelu pour faire pénétrer. Eviter les massages vigoureux si c’est douloureux (oui je suis une chochotte).
  • Optez pour le savon noir africain ou african black soap qui est excellent pour les cuirs chevelus irrités et sensibles. Il peut par contre s’avérer desséchant pour les longueurs. Si vous le constatez au premier shampoing, je vous recommande de ne l’appliquer que sur le cuir chevelu sec avant de mouiller vos cheveux et de procéder au lavage des longueurs avec votre shampoing favori. Je vous recommande vraiment d’opter pour les choses les plus naturelles et saines pendant cette période de cicatrisation qui peut durer longtemps. Dites vous que le défrisage peut mettre jusqu’à 7 ans pour quitter définitivement votre corps. Votre peau est votre plus grand organe vivant.

 

J’espère sincèrement que ces quelques conseils vous auront aidé. J’ai hâte de lire vos commentaires et astuces si vous en avez à partager.

Prenez grand soin de vous
Clarisse

 

Un commentaire sur « 4 conseils pour un cuir chevelu douloureux »

  1. Merci pour ces conseils je pense vivre la même chose après des années de tresses et defrisages, depuis 7 ans je ne peux plus me faire un chignon tirer sur mes cheveux est un supplice du coup je les ai laissé naturels depuis 6 mois mais la galère pour les coiffer. Ya t il vraiment une solution médicamenteuse? Aller chez un dermatologue? Merci

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s