Sisterlocks : un voyage à la découverte de moi même

Cela faisait des années que j’envisageais de faire des locks et des sisterlocks en particuliers. Mais j’ai toujours repoussé l’échéance avant de rencontrer 3 personnes qui dans des circonstances tellement hallucinantes que j’ai compris que c’était un signe et qu’il fallait enfin que j’ose.

Première rencontre septembre 2015 avec Marina Tacite pendant une formation coiffure organisée par Avlon. Je l’ai vue de dos et suis restée scotchée par la beauté de sa chevelure. De longues locks fines, nombreuses et légères en même temps. C’était exactement ce que je voulais… Je lui dis que je passerai la voir mais la perspective de me déplacer à l’autre bout de l’ile de france pour l’entretien me rebute quelque peu. Je me connais, je vais vouloir tout faire toute seule, me décourager et….

sisterlocks france

Janvier 2016, à la salle de sport à Noisy, je croise encore des sisterlocks. Celles de Judith cette fois ci. Je la vois lundi, mardi, et vendredi, je me dis qu’il faut que j’ose aller lui demander qui lui a fait et s’occupe de ses magnifiques locks. Elle me dit, ben c’est moi ! Je n’en crois pas mes yeux, une locksticienne dans ma ville à deux pas de chez moi. A ce moment, j’ai une coupe super courte, à peine 1 mm sur la tête. Je prends son numéro, lui dis que je la recontacterai en décembre quand j’aurai plus 12 cm de longueur (oui la go est ambiancieuse). Elle me dit ok, et de prendre soin de mes cheveux entre temps. Je me dis, ahah, tu ne sais pas à qui tu parles 😉 tinkiet pas pour mes cheveux va….

sisterlocks france - inspiration - patience edet

Et Octobre 2016, alors que cette histoire de sisterlocks est de nouveau enfouie quelque part dans ma tête, je croise pendant un date la fondatrice des SisterLocks elle même aux Halles. le truc de dingue. La je comprends que c’est un signe, qu’il n’y a pas de hasards. Là, je me fixe un objectif, 2017, je serai locksée.

Je contacte Judith qui est en tournée alors, et nous fixons la date du 14 février, la fête des amoureux, pour l’installation, chez moi.

Ce n’est pas un hasard cette date non plus. Saint Valentin, le deuxième prénom de mon fils, la célébration de l’amour, c’est plus que jamais une célébration de mon amour propre et de la confiance en ma beauté que j’ai voulu célébrer en commençant cette aventure. Vous savez à quel point l’amour de soi et l’estime de soi sont importantes à mes yeux. J’y consacre un chapitre entier de mon livre électronique d’ailleurs. La beauté est à mon sens révélée lorsque l’on s’aime vraiment telle que l’on est. Avec nos qualités, nos défauts, nos cheveux en bataille, nos courbes trop généreuses, nos lèvres trop pulpeuses. Pourtant, ce n’est pas un acquis qui se décrète. C’est un apprentissage, un long parcours à la découverte de soi et de sa beauté sous toutes ses formes. Pour moi, cette aventure Sisterlocks en est la représentation. Un cheminement à la découverte de moi même, de la femme que je suis aujourd’hui et de celle que je deviendrai demain.

Un de mes écrits préférés à ce sujet est un passages de la Bible.

« L’amour est patient, il est plein de bonté; l’amour n’est point envieux, il ne se vante point, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien de malhonnête. Il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. »

La patience : 2 jours d’installation, 2 jours à faire plus que jamais l’apprentissage de la patience. J’en avais besoin, à plusieurs niveaux dans ma vie. Ces deux jours m’ont permis de me focaliser sur le moment présent, de partager avec une femme inspirante à tant de niveaux et d’attendre, encore et toujours le résultat. Il faut aussi attendre près de 2 ans avant que les locks ne se forment véritablement. Pendant ce temps, on les fait, elles se défont, c’est un vrai apprentissage mais on apprend à apprécier chacune de ces étapes.

20170326_080100

La bonté : traiter ses bébés locks avec le plus de bonté et de générosité possible pour me faire du bien mais aussi pour les voir grandir.

Le non jugement : ne plus me juger moi et mon apparence et dépasser le jugement des autres qui m’ont empêchés jusqu’alors de porter des locks (vous comprenez c’est négligé) et de les arborer…

Screenshot_20170312-172414En toute humilité. Lorsque je suis revenue au naturel il y a quelques années, il y avait associé au port de l’afro une notion de fierté, je dirai même de revanche. Regardez moi avec mon gros afro, j’arrive and I dont give a shit about what you think about me. Là, la démarche est toute autre. Elle n’est pas tournée vers les autres mais vers moi même. En reconnaissant humblement mes doutes, mes appréhensions, en toute honneteté avec moi même.

20170318_181430

La confiance : il faut une sacrée dose de confiance pour confier sa tête à quelqu’un, mais encore plus pour des locks car le résultat est quasi définitif. Je n’ai pas eu peur du tout de faire confiance en Judith, mais ce fut un véritable exercice de lâcher prise. Il s’agit surtout de confiance en soi. De ne pas s’attarder sur le jugement des autres pour définir qui on est. De pardon vis à vis des personnes qui peut être un jour me jugeront sur mon apparence. Enfin de résilience. Supporter d’être assise non stop pendant 2 jours, les débuts difficiles, la formation des locks qui prend du temps…. Mais plein d’espoir d’avoir de longues locks un jour.

Tout cela pour me sentir enfin libre d’être la femme que je veux être. Ma soeur me disait hier 40 is the new 30. Je le crois vraiment. 35 ans seulement mais je prends enfin le temps d’etre moi !

Screenshot_20170326-075854

Au prochain épisode … 1 mois et demi de sisterlocks, routine, ups and downs et tout le toutim. Abonnez vous au blog pour ne pas le louper ;-). Je vous promets, je ne tarderai pas trop cette fois ci

Contacts utiles

Pour contacter Judith  : judithflesseltoto@gmail.com //06 16 05 13 73

Pour trouver une sisterlocksticienne près de chez vous : http://www.sisterlocks.com/

Des conseils : http://locstory.blogspot.fr/

Sur Youtube : Patience Edet, Brittania718

Prenez grand soin de vous,

Clarisse

 

2 thoughts on “Sisterlocks : un voyage à la découverte de moi même

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s